L'Équipe pédagogique

Dominique Sourisse
Direction musicale
Dominique Sourisse


Né à Paris, Dominique Sourisse a étudié à l'Université de Paris-Sorbonne et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il a obtenu six prix, dont le premier prix de direction d’orchestre. Titulaire du Certificat d'Aptitude aux fonctions de directeur d'Ecole Nationale de Musique, il est enseignant dans les conservatoires de la Ville de Paris, de Nogent-sur-Marne et à l'Université de Paris-Sorbonne.

Comme chef de chœur et d’orchestre, il s'est d'abord spécialisé dans l'oratorio. Avec l’ensemble Chorus 14 ou le Chœur Arthur Honegger, il a ainsi dirigé les grandes œuvres du répertoire, telles que la Passion selon St-Jean de Bach, Le Messie de Haendel, Les Saisons de Haydn, Elias de Mendelssohn, L’Enfance du Christ de Berlioz, la Messa di Gloria de Puccini, Le Roi David d’Honegger, le Stabat Mater de Poulenc ou le War Requiem de Britten.


Sa double compétence vocale et orchestrale et son goût pour le théâtre le conduisent à développer son activité lyrique. Il a ainsi déjà monté L'Enlèvement au sérail, Don Giovanni, La Flûte Enchantée, L'Elixir d'Amour, Don Pasquale, Macbeth, La Traviata, Faust, Orphée aux Enfers, La Belle Hélène, Les Pêcheurs de perles, Carmen, Paillasse, Pelléas et Mélisande, et fondé OpEra 12 avec lequel il souhaite favoriser la diffusion de l'art lyrique en tant qu'art populaire. En juin 2011, il est finaliste du 4e concours international de direction d'opéra "Blue Danube".


Pierre Dissert
Technique vocale
Vincent Eveno

C’est à l’âge de 10 ans que Vincent Eveno débute le chant à l’école maîtrisienne de La Perverie à Nantes ; il poursuit ensuite sa formation au Conservatoire d’Angers et de Saint-Maur-des-Fossés dans la classe d’Yves Sotin. Il travaille également avec le baryton Alain Fondary et Laura Sarti (professeur à la Guildhall School of London).

Au théâtre, il a chanté les rôles du docteur Grenvil dans La Traviata au festival de Pimpéan, Fernando dans Fidelio, le Scythe dans Iphigénie en Tauride à l’opéra d’Angers, ainsi que le commissaire principal dans Madame Butterfly, Falke dans La Chauve-Souris, Ben dans Le Téléphone de Menotti et Paquiro dans Goyescas de Granados au festival d’Avignon (rôle qu’il a également enregistré pour le label "Night and Day"). Il a chanté dernièrement le rôle titre du Prince Igor de Borodine au festival de Clairac ainsi que le rôle de Barbavano dans Les Brigands d’Offenbach à l’opéra d’Angers, et vient d’achever une tournée avec le rôle d’Escamillo dans Carmen ; il a également été Zurga dans Les Pêcheurs de perles. Il fait partie des artistes des chœurs surnuméraires de l’Opéra de Paris.

Il a enseigné le chant durant plusieurs années au conservatoire d'Angers et auprès du chœur de l'Orchestre National des Pays de la Loire, et se produit dans des oratorios tels que le Requiem de Fauré, l’Oratorio de Noël de Saint-Saëns, le Te Deum de Dvorak, les Stabat Mater de Haydn et de Rossini ; il a récemment été soliste avec l’ONPL dans le Requiem de Duruflé et le Requiem Allemand de Brahms.


Emilie Husson
Technique vocale
Emilie Husson

Diplômée de la Guildhall School of Music and Drama de Londres, Emilie Husson débute ses études musicales par l’apprentissage du violoncelle, du piano puis du chant au Conservatoire d'Angers. Elle se forme auprès d'Yves Sotin, Laura Sarti, Emma Kirkby, Mark Padmore, ou encore Natalie Dessay, et suit les conseils de Lada Valesova, Norbert Meyn, Emmanuele Moris et Robin Bowman. Elle se perfectionne en musique baroque auprès de Michel Laplénie, Emmanuel Mandrin et Michel Verschaeve avec qui elle découvre la gestique baroque.

Sur scène, elle a joué dans Didon et Enée (la deuxième dame), King Arthur, Platée (La Folie), Le Directeur de théâtre (Mme Herz), L'Enlèvement au sérail (Blondchen), Orphée aux Enfers (Eurydice), Les Brigands (La Princesse de Grenade), Les Contes d'Hoffmann (Olympia), Lakmé, L'Enfant et les Sortilèges (Le Feu, le Rossignol), Le Dialogue des Carmélites (Sœur Constance), Le Téléphone (Lucy), et prépare le rôle de Cunégonde dans Candide de Bernstein ; elle chante en soliste Carissimi (Jephté), Pergolèse (Stabat Mater), Haendel (Dixit Dominus), Haydn ou Mozart. Elle collabore avec des ensembles tels que La Tempête, Les Voix Animées, Macadam Ensemble, La Ménestrandise, Les Musiciens de Mademoiselle de Guise, l'Orchestre des Hôpitaux de Paris, Le Concert Spirituel, Accentus, Solistes XXI ou l'Ensemble Intercontemporain.

Elle intervient régulièrement comme professeur de chant et de technique vocale auprès du chœur de l'Orchestre National des Pays de la Loire, dont elle sera bientôt la soprano solo pour le Requiem Allemand de Brahms.


Iwona Gadawska
Accompagnement, direction de chant
Iwona Gadawska

Iwona Gadawska est née en Pologne, dans une famille de musiciens. Après avoir étudié le piano dans la classe du professeur Hoffmann, elle a obtenu le premier prix du Conservatoire Supérieur de Musique de Cracovie ; elle a également étudié le chant dans la classe de Monsieur Grichine au Conservatoire Russe de Paris.

Elle est professeur de piano et se produit comme accompagnatrice dans de nombreux ensembles tels que l'Orchestre International de Paris, les Chœurs de l'Unesco, La Lupinelle, Capriccio, O'Musica, Cantabile, Opus 85, le chœur Chavanon de la Haye ou le chœur Carmina de Barcelone.

Elle anime des groupes vocaux dans des structures associatives et des écoles de musique des Yvelines ; elle fut pendant dix ans accompagnatrice du Concours Léopold Bellan, et chef de chant au Théâtre du Lierre pendant deux ans. Elle fait régulièrement des animations spécialisées pour personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer.

Haut de Page